skip to Main Content

Prévention maladie de Lyme

En France, la maladie de Lyme est transmise par la piqûre d’une tique. Cette maladie est présente sur tout le territoire national, certaines zones étant fortement touchées.

 

Vous pouvez télécharger ici deux plaquettes de prévention.

BROCHURE TIQUES IREPS ALSACE

PREVENTION TIQUES MINISTERE SANTE

Prévention des cambriolages

Pour réduire le risque de cambriolages :

  • Pensez à vous inscrire en mairie pour l’opération « vacances tranquillité ». L’opération est élargie à toute période d’absence prolongée de particuliers indépendamment des vacances scolaires.
  • Téléchargez la brochure de conseils ci-dessous :
Quelques conseils :

Changez les serrures de votre domicile si vous venez d’y emménager ou si vous venez de perdre vos clés.

Fermez la porte à double tour, même lorsque vous êtes chez vous. Soyez vigilant sur tous les accès, ne laissez pas une clé sur la serrure intérieure d’une porte vitrée.

Avant de laisser quelqu’un entrer chez vous, assurez-vous de son identité. En cas de doute, même si des cartes professionnelles vous sont présentées, appelez le service ou la société dont vos interlocuteurs se réclament.

Ne laissez jamais une personne inconnue seule dans une pièce de votre domicile.

Placez en lieu sûr vos bijoux, carte de crédit, sac à main et clés de voiture. Ne laissez pas d’objets de valeur visibles à travers les fenêtres.

Si vous possédez un coffre-fort, il ne doit pas être apparent.

Signalez à la brigade de gendarmerie tout fait suspect pouvant indiquer qu’un cambriolage se prépare.

Ne commettez pas d’imprudence

N’inscrivez pas vos nom et adresse sur votre trousseau de clés.

Ne laissez pas vos clés sous le paillasson, dans la boîte aux lettres, dans le pot de fleurs… Confiez-les plutôt à une personne de confiance.

De nuit, en période estivale, évitez de laisser les fenêtres ouvertes, surtout si elles sont accessibles depuis la voie publique.

Ne laissez pas dans le jardin une échelle, des outils, un échafaudage ; ils offrent des moyens d’entrer chez vous.

Avant de partir en vacances

Informez votre entourage de votre départ (famille, ami, voisin, gardien,…).

Faites suivre votre courrier ou faites-le relever par une personne de confiance : une boîte aux lettres débordant de plis révèle une longue absence.
Transférez vos appels sur votre téléphone portable ou une autre ligne.

Votre domicile doit paraître habité tout en restant sécurisé. Créez l’illusion d’une présence, à l’aide d’un programmateur pour la lumière, la télévision, la radio…

Ne diffusez pas vos dates de vacances sur les réseaux sociaux et veillez à ce que vos enfants fassent de même. De même, il est déconseillé de publier vos photos de vacances. Toutes ces informations facilitent l’action des cambrioleurs.

Opération tranquillité vacances

Vous pouvez signalez votre absence à la mairie ou à la brigade de gendarmerie. Dans le cadre de leurs missions quotidiennes, les forces de sécurité pourront surveiller votre domicile, tout au long de l’année.

Interdiction brûlage

Le brûlage des déchets verts nuit à la qualité de l’air et à la santé et peut être à l’origine de trouble du voisinage générés par les odeurs et la fumée.
Pour ces raisons, il est interdit de brûler les déchets verts. Des solutions existent : le compostage, le paillage ou la collecte en déchèterie…Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter :

  • la plaquette de conseils  :

DEPLIANT INTERDICTION BRULAGE

  • arrêté préfectoral :

ARRETE PREFECTORAL INTERDICTION BRULAGE

Plan canicule : agir pour prévenir les risques

Le plan canicule est déclenché le 1er juin de chaque année. Dans ce cadre, Santé publique France met en place un dispositif d’information et de prévention des risques liés aux fortes chaleurs.

Vous pouvez télécharger ici un guide de conseils :

DEPLIANT PLAN CANICULE

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site internet suivant :

http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/evenement_climatique/canicule/canicule-agir.asp

Prévention sur les risques d’intoxication au monoxyde de carbone

Avec le début de l’hiver, la baisse des températures et la reprise de la période de chauffage, les intoxications au monoxyde de carbone (gaz incolore, inodore mais mortel) connaissent chaque année une tragique recrudescence.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites suivants et télécharger la fiche d’information et de recommandation.

Fiche d’information :

Fiche monoxyde ARS Grand Est-11.2016

Sites :

http://www.prevention-maison.fr

http://www.inpes.sante.fr

http://www.invs.sante.fr

Back To Top